Protéger sa peau du soleil

« Here comes the sun and I say it’s alright »

– The Beatles

Le soleil arrive, la chaleur avec et l’envie de se prélasser sur un drap, un livre à la main, un cocktail dans l’autre aussi ! Halala, les vacances sont bientôt là et on veut pouvoir profiter du soleil ! Enfin, je dis ça, mais j’ai plutôt tendance à me mettre à l’ombre rapidement parce que depuis quelques années, ça tape quand même vachement fort ! En tout cas, le soleil a de nombreux effets bénéfiques (synthèse de vitamine D, bonne humeur,…) mais n’oublions pas qu’il peut être particulièrement dangereux et qu’il est important de protéger notre peau ! Cependant, les crèmes solaires du marché, bien que protectrices présentent de nombreux inconvénients pour l’environnement et notre santé ! On va voir ça ensemble !

Ses effets sur le corps et sur la peau

Déjà, pourquoi on protège notre peau en fait ? On a tous envie d’être couleur steak trop cuit pourtant, non ?

Alors, déjà, de quoi on se protège ? Des UV ! Plus précisément, les UVA et UVB. Les UVC sont extrêmement toxiques, utilisés comme germicides dans les hôpitaux par exemple. Mais alors pourquoi personne n’en parle ?? COMPLOT !! Non, non, en fait, les UVC n’atteignent pas la Terre, donc pas besoin de s’en protéger ! (du coup, j’avais peut-être pas vraiment besoin d’en parler,…)

Les UVA

UVA comme Âge : petit moyen mnémotechnique pour s’en souvenir. En fait, ce sont eux qui sont les principaux responsables du vieillissement cutané. En gros, ils vont entrainer la formations des radicaux libres, qui empêchent les cellules de se régénérer, altèrent l’ADN,… Ils vont aussi altérer la qualité du derme, en diminuant le taux de collagène, donc ta peau sera plus fine, moins élastique,… bref, tu ressembleras à un pruneau séché à l’âge de 40 ans, et on ne veut pas ça ! Mais, accessoirement, depuis quelques années, on se rend compte qu’ils sont aussi responsables de cancers, principalement des carcinomes et ils favorisent l’apparition des mélanomes. Tout ce qu’on aime quoi !

Les UVB

UVB comme Bronzage : autre moyen mnémotechnique (pas la peine de me remercier…). Eux, ils sont responsables du bronzage et des coups de soleil. Ce sont eux qui créent la réaction de maillard (la réaction de quoi ?? tu vois ton steak qui cuit et devient tout grillé ?? Ben là, c’est pareil !) Du coup, grâce à eux, tu as un beau bronzage, quelques érythèmes (c’est les coups de soleil) et un beau mélanome. Et oui, il est aussi principalement responsable des cancers cutanés. Ah, et aussi, les coups de soleil : en fait c’est une nécrose des cellules l’épiderme qui vont enclencher une réaction inflammatoire, le fameux, l’unique, le coup de soleil. Voilà voilà…

On les aime hein nos UV ?

Les crèmes solaires « classiques »

Du coup, on a envie de s’en protéger de tout ça. Enfin j’imagine… Si tu es toujours adepte du mélange huile d’olive citron sur ta peau, c’est que t’as vraiment rien compris et que tu t’es vraiment gouré.e de page…

Bref, comment qu’on fait pour se protéger ? Roulement de tambour….. On met de la crème solaire ! Oui, mais laquelle ??

Parce que si on s’intéresse un peu à l’environnement (et si tu es ici, je suppose que c’est le cas,…) on sait maintenant que la plupart des filtres chimiques sont des perturbateurs endocriniens, détruisent les coraux, sont pour certains potentiellement allergisants ou cancérigènes (la logique de mettre un produit pour protéger sa peau contre un cancer pour en choper un autre à cause de la-dite crème,…). Mais, si les filtres minéraux, sont eux exempts de danger pour l’environnement, ils peuvent être absorbés par le corps lorsqu’ils sont encapsulés,… Bref, c’est le bazar !

On estime à 25000 tonnes, la quantité de crème solaire qui finit dans les océans tous les ans… Un partie de ses composés sont toxiques pour les phytoplanctons et les coraux, on retrouve des produits chimiques issus de ces crèmes dans les tissus des mammifères marins et des poissons. Jusqu’à 40% de la grande barrière de corail est détruite, et les crèmes solaires sont en partie responsables…

De plus les parfums de fleurs souvent présents dans les produits solaires, en restant à la surface, attirent les insectes pollinisateurs qui se noient..

Comment la protéger au naturel

Les crèmes dites bio

On peut trouver des crèmes de qualité qui n’auront pas de filtres chimiques, donc aucun impact sur l’environnement, mais des filtres minéraux : le dioxyde titane et l’oxyde zinc. Les deux sont parfois décriés, mais il faut s’assurer de ne pas avoir de nanoparticules dans ta crème.

Quelles crèmes choisir ?

  • Laboratoire Biarritz : on l’utilise pour les enfants depuis quelques années et on en est très contents. La formulation est top, bonne protection et elle résiste vraiment bien à l’eau. Un peu trop d’ailleurs, car elle est assez difficile à enlever à la douche ! Elle est enrichie en anti-oxydants, ce qui est un plus.
  • Niu : ma prochaine crème solaire je pense ! La formulation est vraiment au top (enfin pour une crème solaire, hein,…), pas de nanoparticules, elle a l’air vraiment pas mal. Et elle est enrichie en aloe vera et en xylitol pour l’hydratation. Et puis ils sont en train d’essayer de mettre en place un système de consigne pour leur flacon !
  • Accorelle : bonne compo et avantage, elle contient du bisabolol, qui est apaisant, pas mal après une expositions prolongée au soleil. La marque a rejoint le réseau 1% for the planet.

Je ne suis vraiment pas adepte du fait maison pour ce qui est des protections solaires. Tu peux trouver des recettes sur certains blog, mais personnellement, il s’agit d’un des rares cas où je préfère acheter un produit que le faire moi même et risquer qu’il soit mal fait. Surtout avec les enfants,…

Que faire d’autre ?

Les soins avant solaire

Avant d’aller te mettre au soleil, tu peux faire une cure de bêta-carotènes (en gros, tu manges des carottes, des tomates, des épinards, du chou Kale, des abricots, du melon,…) pour favoriser la production d’anti oxydants (qui vont lutter contre les radicaux libres).

Tu peux aussi choisir d’appliquer de l’huile de framboise tous les matins pour un effet bonne mine, anti-âge et apaisant. En plus, c’est une huile qui pénètre hyper facilement dans la peau, donc pas d’effet gras.

Après le soleil

Après l’exposition, il faut absolument réhydrater. Le top, c’est le gel d’aloé véra ! Le macérat de calendula est aussi un must-have pour apaiser et adoucir la peau.

Idée de soin express

En soin après-solaire, on mélange un tant pour tant de gel d’aloé-véra et de macérat de calendula, on applique sur tout le corps et on se repose ! Peau douce et réparée garantie !

Autrement, on peut aussi porter un T-Shirt UV, pour une protection supplémentaire et on n’oublie pas le chapeau !

J’espère que cet article t’a plu, n’hésite pas à partager ! Autrement, tu peux aussi venir me rejoindre sur Instagram @mygreen.littlelife ! A plus !

Consommation d’eau : notre empreinte cachée

“Ce n’est que lorsque le puits s’assèche que l’on découvre la valeur de l’eau »

– proverbe écossais

Haha ! Il l’air mystérieux comme ça, ce titre, hein ! Bon, je n’ai pas été vraiment présente (pas du tout même…) ces derniers mois, je m’en excuse. Ceux qui me suivent sur Insta, savent que je n’arrivais pas à avoir la motivation à partager quoi que ce soit, à écrire… Je me suis sentie très en colère, désemparée, bref, pas dans le mood ! Ça revient petit à petit, et aujourd’hui, j’avais envie de parler un peu de notre consommation d’eau ! Je sais pas si c’est la pluie dehors, ça doit m’inspirer…

D’abord, parlons de l’eau en général. L’eau des mers, océans, fleuves, rivières,… représente 71% de la surface de notre planète. Ça fait à peu près 1 milliard de km3… Bref, ça fait beaucoup beaucoup d’eau ! Sauf que 97.5% de cette eau est salée ! Tout de suite, ça en fait vachement moins, hein ! Surtout que toute l’eau que l’on utilise est de l’eau douce. Donc finalement, pour toute notre activité humaine (et y en a un paquet), on ne peut utiliser que 2.5% de l’eau disponible…

L’empreinte eau

Qu’est-ce que l’empreinte eau ? En fait c’est la quantité totale d’eau que l’on utilise chaque jour.

Ce que l’on croit consommer

L’empreinte « visible » correspond à notre consommation quotidienne, entre la machine à laver, la douche, les toilettes, le brossage de dents, l’eau que l’on boit (accessoirement)…. Bref, un français utilisait en moyenne 145L d’eau par jour en 2012. Ça fait déjà un sacré chiffre… Mais ça va vite, quand on sait qu’une douche consomme 6L d’eau par minute (soit 90L pour une douche de 15 minutes), 150L pour un bain, 20L pour un programme classique de lave-vaisselle, 40L pour un lave-linge,…

Ce que l’on consomme réellement

Mais il y a aussi l’empreinte cachée, et c’est de ça dont on va parler principalement. L’empreinte cachée, correspond à la quantité totale d’eau utilisée de manière indirecte pour produire nos biens de consommations, se chauffer ou s’éclairer ou encore s’alimenter. Et là, la facture est sacrément plus élevée,… 1635L en moyenne par jour et par Français,…

Finalement, près de 94% de la consommation quotidienne en eau du Français moyen est invisible à nos yeux. C’est l’eau qui aura été utilisée pour faire pousser le coton avec lequel on se démaquille ou qui nous habille, l’eau qui aura servi à faire pousser nos légumes, ou produire notre steak, à construire notre maison ou encore à nous chauffer.

Mais, c’est une moyenne, hein. On ne consomme pas forcément 1635L d’eau par jour… Par exemple, aujourd’hui, je décide d’aller me promener avec des copines en ville. Je me lève, déjeune avec une tasse de thé (27L), une poignée d’oléagineux (222.5L) et une pomme (79L) parce que bon, je fais attention, je sais que je vais me faire péter le bide au resto (genre,…). Ensuite, je prend une douche (90L) et je me lave les dents (5L). Allez, je suis en retard, je me dépêche, je suis écolo, je prend mon vélo acheté d’occasion,… Je rejoint les copines et on se promène devant les magasins,… Et là, je passe devant un superbe petit haut en coton blanc ! Ni une, ni deux, je l’achète (2495L) et puis, au passage, je me fais plaisir avec un jean (8000L)… On s’arrête manger un morceau et je me fais plaisir avec une pizza margherita (1259L), un verre de vin (109L) et une tasse de café (132L). Je rentre chez moi, je lance une machine à laver (40L),…..

https://www.planetoscope.com/widget.php?id=239&f=1

Et pas que…

Bref ! Les 1635L sont LARGEMENT dépassés et ma journée n’est même pas encore terminée,… Et non seulement, on utilise une quantité d’eau phénoménale sans même s’en rendre compte, mais en plus on pollue ces eaux ! J’en ai déjà parlé dans l’article sur la mode, mais le coton est l’une des culture les plus polluantes et toxiques pour notre environnement. Pour un T-shirt en coton, c’est à peu près 2kg de toxiques rejetés dans la nature. Les eaux utilisées dans les élevages intensifs sont aussi, pour beaucoup, rejetées dans la nature, enrichies en azote et phosphore (qui causent une eutrophisation des eaux, donc la croissance excessives de certaines algues entrainant ainsi l’asphyxie des milieux marins), et avec quelques produits toxiques en prime, sinon c’est pas drôle. Sans parler de l’eau utilisée pour produire les matières plastiques,…

On peut aussi mentionner les pays où il est moins cher d’acheter des boissons gazeuses (Hello Coca…) que de l’eau. Le Mexique par exemple, permet à Coca Cola d’exploiter ses ressources en eau, de déverser les eaux usées dans la nature sans retraitement, alors que plus de 12 millions d’habitants n’ont pas accès à l’eau potable. On notera aussi que l’eau en bouteille coute plus cher qu’une bouteille de Cola et que le pays compte 70% de sa population en surpoids,…

Mais alors, comment on peut faire ?

Là, les données parlent principalement de biens produits à l’étranger (donc une partie de l’empreinte eau est liée au transport). En achetant des produits français, tu diminue déjà pas mal ton empreinte. On estime que 40% de notre empreinte eau est produite hors de France. Donc tes oléagineux, tu favorises les noix et noisettes par exemple, qui viennent principalement de France et tu évites les cacahuètes, amandes,… Le pire étant peut-être les noix de cajou (ramassées en Côte d’Ivoire, transportées jusqu’en Inde pour être ouvertes, retransportées jusqu’au Pays-Bas pour être emballées,…), T’as compris le topo quoi,… On privilégie évidement les fruits et légumes locaux et de saisons, là tu divises presque ton empreinte par deux,… La viande de bœuf est peut-être l’aliment avec l’empreinte eau la plus forte (15415L au kg…). Mais là on parle principalement des élevages industriels. Si tu achètes ta viande direct au producteur, ce n’est plus la même (même si évidement, ça reste énorme,…). Là où ton empreinte eau peut-être facilement réduite, c’est dans le domaine textile aussi. Choisis des marques éco-responsables ou mieux encore, l’occasion. Garde tes vêtements plus d’une saison, limite tes achats à ce dont tu as besoin, revend ou donne ce que tu n’utilise plus,… Les appareils high-tech et électro-ménagers sont aussi très gourmands en eau. Favorise les appareils en classe A+, plus économe en eau, et évite de changer de téléphone tous les quatre matins,… De même, on passe au lavable et on dit non au jetable. En plus de limiter les déchets émis, ça permet de limiter aussi notre consommation d’eau. Et non, on ne dépense quasiment pas d’eau supplémentaire en machines avec les cotons, couches, essuie-tout lavables. Ils vont en machine avec le reste. Par contre, ça fait de sacrées économies en eau pour la planète si on s’y met tous !

Bref, plein de petites actions peuvent se faire au quotidien pour diminuer ton impact sur le stress hydrique de la planète. Parce que oui, ce n’est pas toi le premier concerné par ce manque d’eau. On est d’accord, ça se passe plutôt en Afrique ou en Asie. Mais ça ne veut pas dire que tu n’as pas ton rôle à jouer. Notre façon de vivre et de consommer ici, chez nous, a un impact direct sur ce qu’il se passe là-bas ! Mais tu as aussi compris que la plus grande partie de ta consommation d’eau ne passe par ton bain ou ton robinet. Alors, même sans s’amuser à laisser couler l’eau toute la journée, si tu veux prendre un bain, profite !

Et toi, tu connaissais le concept d’empreinte cachée ?

sources : Mexique, données sur l’eau en France, empreinte eau ici et

Premier article du blog ! Youpee !

« Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres »

— Confucius.

Bienvenue à toi lecteur sur ce nouveau blog !

Alors, ici, de quoi allons-nous parler ?

De beaucoup de choses qui me tiennent à cœur, principalement, tu l’auras compris, l’industrie automobile, le foot et les dernières infos concernant la famille Kardashian… Comment ça tu n’es pas venu pour ça ? Tu croyais que nous allions parler environnement, astuces au quotidien et efforts pour réduire notre impact environnemental ?

Bon et bien, c’est parti !

Ici tu trouveras des trucs et astuces pour réduire tes déchets, des infos concernant notre mode de vie, et tout ce qui peut être mis en place pour changer nos habitudes. Mais aussi des tutos pour fabriquer tes produits ménagers, tes produits cosmétiques (et comme c’est mon métier, des astuces beauté si ça t’intéresse) et tout un tas de trucs en rapport avec l’environnement et la Green Way of Life !

Et comme personne n’a la science infuse, n’hésite pas à me faire part d’améliorations, de critiques ou autre conseils par rapport à ce que je raconte ! Évidemment, tout ça dans la joie et la bonne humeur ! Personne n’est parfait et tout le monde essaie de faire son mieux, à son niveau, avec ses moyens, petits ou grands, donc je te demanderai petit lecteur de toujours rester dans la bienveillance, surtout quand viendra le moment où tu laisseras un petit commentaire 😉

Mais et toi qui t’es perdu dans les méandres d’internet pour atterrir ici, qui es tu ?