Fait maison : la poudre lave-vaisselle

Nettoyer une maison pleine d’enfants est aussi efficace que de dégager une allée à la pelle pendant une tempête de neige.

– Phyllis Diller

Bonjour à toi ! Aujourd’hui encore, on parle ménage ! Ben oui, de temps en temps, il faut bien hein… Pas le choix ! A moins que tu t’appelles Rockefeller et que tu aies un escadron de femmes de ménage… Le rêve… Mais bon, peut-être qu’elles, ça les intéresse ce que je raconte, dis leur de venir faire un tour par ici ! 😉

Donc, aujourd’hui, on parle poudre pour le lave vaisselle. Après la recette du cake vaisselle en remplacement pour la vaisselle à la main, je me demandais quelle alternative utiliser pour remplacer les tablettes lave vaisselles bien polluantes avec leur petit emballage individuels et les produits cracra dedans… Même les versions écolo ont leur côté négatif,… Du coup, après moult recherches et essais plus ou moins fructueux, test issus de diverses recettes d’autres blogs, j’ai fait ma petite tambouille qui, ma foi, ne marche pas trop mal !

Après, on ne va pas se mentir, pour garder sur le long terme une vaisselle sans traces blanches ni résidu, c’est quand même pas mal d’alterner avec des pastilles du commerce. Je trouve personnellement que l’Arbre Vert fait plutôt bien le taf. Quand j’arrive à la moitié de mon bocal, hop deux ou trois vaisselles avec des pastilles industrielles et la vaisselle est toujours nickel. Bien sûr, si t’as une vaisselle méga encrassée, je ne te garantie pas un résultat absolument irréprochable, je ne suis pas Mary Poppins non plus !

La recette

Tu auras besoin d’un bocal bien hermétique, de 5 minutes et d’un peu d’énergie (mais pas trop promis)

Ingrédients

  • 8 càs d’acide citrique : pour son pouvoir dégraissant et détartrant
  • 8 càs de cristaux de soude (plutôt en poudre) : pour son action adoucissante, détachante et dégraissante
  • 3 càs de percarbonate de soude : pour son action blanchissante et détachante
  • 4 càs de bicarbonate de soude : pour son pouvoir adoucissant et nettoyant
  • 1 càs de gros sel : pour son côté anti-calcaire

Instructions

Tu prends tous tes ingrédients, tu les mets dans ton bocal, tu le fermes et tu secoues bien. Voilà. Le mélange risque de se solidifier avec le temps, du coup, bien le secouer de temps en temps permet d’éviter de se retrouver avec un méga truc mastoque tout collé. Niveau quantité à utiliser dans le lave vaisselle, je mets deux grosses dosettes de lait en poudre, mais une cuillère à soupe devrait faire l’affaire !

Si par contre tu n’as pas de bocal hermétique, il vaut mieux que tu le présente sous forme de tablettes. Là, c’est pas bien plus compliqué : tu mets tous tes ingrédients dans un grand saladier, tu mélanges, tu ajoutes un tout petit peu d’eau en spray (mais vraiment un tout petit peu, hein, autrement ça mousse et ça marcher plus), tu transfères dans des petits moules en silicone, tu tasses bien et tu oublies dans un coin pendant 2 ou 3 jours, le temps que le mélange se solidifie bien justement.

Et voilà, rien de bien compliqué !

EDIT du 05 mars 2021 : J’ai constaté que lorsque l’on garde l’acide citrique à part, on ne se retrouve pas avec le bloc mastoque. Du coup, maintenant, je met l’acide citrique dans un autre petit contenant et je met toujours deux dosettes du mélange et une dosette d’acide citrique : résultat niquel !!

Tu peux la retrouver en téléchargement dessous :

Si tu testes, dis-moi ce que t’en penses !

La droguerie écologique

Si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quoique ce soit, essayez donc de dormir avec un moustique dans votre chambre.

– Betty Reese

Bonjour à toi, aujourd’hui, on parle ménage !

On ne va pas se mentir, faire le ménage, ce n’est pas fun. En plus, choisir le bon produit, adapté à la bonne pièce, avec la bonne action, qui sent bon, qui désinfecte,… ça prend du temps… Et de la place ! Ben oui, entre le gel WC, le pschitt pour le carrelage de salle de bain, celui pour la cuisine (parce que bizarrement, c’est pas toujours le même, à croire que les carrelages ne réagissent pas pareil…), le produit pour l’évier, pour le sol, pour les surfaces fragiles, le produit vaisselle, la lessive,… Il faut l’équivalent d’un appart à Paris une pièce entière juste pour stocker le bazar !

Et si je te disais que tu peux faire toute ta maison avec seulement 6 produits de base ? En plus, c’est tout bénéf’ : tu dépenses vachement moins d’argent, tu ne pollues pas ton petit nid douillet et tu gagnes de la place dans tes placards ! Yeepee !

Les basiques

Le bicarbonate de soude

La star de ton intérieur éco-responsable ! Il est écologique et économique, biodégradable et produit à partir de matières premières quasi inépuisables (ne nous avançons pas trop, connaissant la nature humaine, on est encore capable de faire des catastrophes avec du sel et de la craie…). Aussi appelé bicarbonate de sodium, ou baking soda pour les anglo saxons, il a toutes les qualités pour figurer dans ta top liste de produits à avoir chez toi !

Alors à quoi il sert ? A presque tout en fait,… c’est un agent nettoyant, adoucissant, abrasif, régulateur de pH, désodorisant, assainissant, anti-calcaire, fongicide,… Il fait tout je te dis ! Tu pourras aussi facilement l’utiliser dans tes recettes home-made de cosmétiques, dans ta cuisine, pour tes animaux,…

Par contre, à savoir qu’il existe 3 types différents de bicarbonates : le technique, l’alimentaire et le médicinal. Le bicarbonate de soude alimentaire (indiqué FCC), peut être utilisé pour tout usage, qu’il soit alimentaire ou ménager. Par contre, le bicarbonate technique est plus abrasif (moins pur quoi) et doit être réservé aux tâches ménagères. Le médicinal est le plus fin et le plus pur et coûte une blinde donc pas besoin d’en parler ici…

Les cristaux de soude

Comme son copain, malgré son nom barbare, il est issu de matières premières naturelles et disponibles en trèèèèèèès grandes quantités (bonjour le sel et la craie !) et est entièrement biodégradable et économique. Il a aussi de nombreux usages mais nécessitera peut-être un tout petit peu plus de précaution d’emploi. Bien aérer ou porter un masque pendant sa manipulation par exemple car il peut être plus irritant pour les yeux ou les voies respiratoires. Mais ne prend pas peur, il est quand même super cool à utiliser !

Il va te servir principalement comme dégraissant (tant dans la cuisine que pour le linge) et est un excellent déboucheur pour les toilettes. Il va être aussi très pratique pour nettoyer les surfaces fortement encrassées comme la hotte ou la porte du four, pour adoucir l’eau ou encore pour faciliter le décollage du papier peint ou des vieille peintures.

Le vinaigre blanc

Tout comme le bicarbonate, c’est vraiment LE produit multi usage par excellence ! Toujours 100% naturel et bio dégradable, il est issu de la fermentation de végétaux tels que la betterave ou la canne à sucre.

Il va être principalement utilisé comme anti-calcaire. C’est un excellent détartrant et nettoyant pour les vitres. On va aussi l’utiliser dans la machine à laver pour adoucir ou encore en vinaigre de rinçage dans le lave vaisselle.

Qu’en est-il du mélange bicarbonate + vinaigre ?

On retrouve un peu partout des recettes de produits ménager qui conseillent de mélanger les deux produits. Mais est-ce vraiment efficace ?

Pas vraiment en fait… Explications. Quand tu mélanges du bicarbonate et du vinaigre (donc acide acétique), tu obtiens la réaction suivante : Bicarbonate de sodium + acide acétique donne dioxyde de carbone + eau + acétate de sodium (ou encore NaHCO3 + CH3 COOH —> CO2 + H2O + CH3 COONa si tu veux te la péter en mode prof de chimie… enfin, qui voudrait se la péter en mode prof de chimie ceci dit,… spéciale dédicace à mon ours prof de chimie <3). Donc des bulles quoi ! Et un peu d’acétate de sodium qui n’a pas de propriétés particulières, à part celle d’être légèrement irritant, donc évites de t’en balancer dans les yeux, ça pique ! C’est une réaction acido-basique qui neutralise l’effet acide ou basique des produits. L’efficacité relative que l’on peut constater lorsqu’on les mélange vient surtout du fait qu’ils sont souvent mal dosés et qu’à la fin de la réaction, il restera soit du vinaigre (acide), soit du bicarbonate (basique). Pas vraiment d’intérêt donc.

MAIS ! On peut conseiller ce mélange dans le cas où l’effervescence est justement l’effet recherché. Pour déboucher des canalisations par exemple ou pour nettoyer la porte du four très encrassées. Là, l’effervescence va aider à décoller les graisses et est donc utile. Autrement, on passe !

Le savon de Marseille

C’est Ze savon, celui que tout le monde connait ! Et pourtant, plus de 90% des savons dits de Marseille sur le marché sont faux ! En effet, personne n’a jamais pensé à déposer la marque ! Il a l’avantage de pouvoir être utilisé partout dans la maison : en savon pour le corps (même si personnellement, je ne le recommande pas, je le trouve trop décapant pour ma petite peau sensible…), pour la lessive, pour le sol, pour la vaisselle à la main, pour tout ce qui se nettoie quoi !

Mais alors qu’est-ce qui distingue un vrai d’un faux ? L’huile ma bonne dame (ou bon monsieur, hein !). En effet, à la base, le savon de Marseille, c’est 72% minimum d’huile d’olive et de la soude caustique. Point. C’est tout. Maintenant, c’est surtout 72% d’huile(quand t’es chanceux) et de la soude caustique. Et parfois un peu de glycérine végétale. Je te ferai un article complet sur le sujet, parce qu’il y a un paquet de choses à dire sur le savon de Marseille. Mais ce qui est à retenir, c’est que s’il est blanc, tu n’as pas d’huile d’olive dedans, ou peu, mais surtout de l’huile de palme. ET il n’y a que 4 savonneries en France, reconnues comme fabriquant le « vrai » savon de Marseille : Marius Fabre, Le Sérail, Le Fer à cheval et la Savonnerie du Midi. Même si eux aussi proposent du savon blanc, donc, il faut quand même faire attention.

L’acide citrique

L’acide citrique est peu connu et pourtant, il est redoutablement efficace ! Il est fabriqué à partir de matière première entièrement naturelles (il est naturellement présent dans le jus de citron par exemple) et est totalement biodégradable.

Son super-pouvoir ? C’est Ze détartrant ! Il va être un anti calcaire surpuissant et est super aussi pour enlever les tâches de rouille. C’est aussi un bon fongicide et bactéricide. Tu vas pouvoir l’utiliser pour détartrer ta machine à laver, ta bouilloire, ton évier ou encore rattraper le fond brûlé de ta casserole en inox.

Les petits plus

On en a fini avec les produits que je trouve vraiment indispensables dans le ménage au naturel. Mais tu as encore plusieurs autres produits multi-usages qui peuvent bien te servir, en voici une petite liste.

Le percarbonate de soude

Un autre agent multi-usage très efficace dans ton chez toi ! Il est fabriqué à partir de carbonate de sodium et de peroxyde d’hydrogène. Ce sont des noms barbares pour dire qu’il provient de matières naturelles comme le sel, la craie et l’eau ! Aussi appelé « eau oxygénée solide », il est la star des lessives ! (plutôt pour le linge blanc d’ailleurs…)

Niveau propriété, c’est un excellent détachant et blanchissant (la star des lessives je te dis ! ). Il est parfait pour faire disparaître les tâches de vin, d’herbe, de thé, de café, de transpiration,… Mais pas que ! C’est aussi un puissant nettoyant, dégraissant, désodorisant, purifiant (parfait pour les joints de salle de bain)…

Attention cependant à ne pas l’utiliser sur du linge fragile comme les lainages, ou sur des couleurs non stables (faites maison par exemple) !

Le savon noir

Il va avoir les mêmes propriétés que son cousin de Marseille et est aussi à base d’huile d’olive. Il sont relativement similaire, mais j’aime bien l’avoir dans mes placards, car contrairement au marseillais, il va être plutôt sous forme liquide ou pâte et du coup, plus pratique à incorporer dans des préparation comme le liquide vaisselle ou la lessive.

Les huiles essentielles

Alors, vaste sujet que les huiles essentielles, j’en reparlerai trèèèès en détail un peu plus tard. Mais ce qu’il est important à savoir c’est que certes les HE sont naturelles mais leur usage n’est pas anodin et il ne faut PAS les utiliser pour parfumer ! Vu leur prix, c’est inutile et très couteux. Elles vont être là pour un usage spécifique, lié à leur propriétés fongicide, purifiante, antibactérienne, antiseptique ou autre. De plus, elle ne sont pas miscibles dans l’eau, donc totalement useless dans tous les mélanges aqueux… Certaines huiles essentielles sont neurotoxiques ou toxiques pour le foie, il faut toujours garder en tête de les manipuler et les doser avec précaution.

Pour celles qui sont intéressantes pour le ménage au naturel, je peux te citer le Tea Tree (fongicide, parasiticide, antiviral et antibactérien), le citron (antiviral, antiseptique et antibactérien) et la lavande aspic (antiseptique, bactéricide et fongicide).

Je pense qu’on a fait le tour de tes produits naturels pour garder ta maison propre. Il y en a d’autres bien sûr, mais ceux-là sont vraiment dans la hit-list ! Et toi, quel est ton produit chouchou ?

Recette Cake Vaisselle

Je déteste faire le ménage. Vous faites le lit, la vaisselle et six mois après, tout est à recommencer

– Joan Rivers

Salut à toi ! Aujourd’hui, on parle ménage, on parle vaisselle, on parle cake vaisselle ! Youpee ! Allez un peu d’enthousiasme, ne caches pas ta joie, je sais que quelque part enfoui au fond de toi, c’est un sujet qui te passionne !

Donc je disais, on parle cake vaisselle. Kézako ? Il s’agit tout simplement de la version solide du produit vaisselle classique. C’est pratique, économique, et ça dure loooongtemps ! A moins que tu ne sois comme ma belle-mère qui adore l’utiliser et frotter le pot à fond pour récupérer un max de produit et vide la moitié du pot à chaque fois, auquel cas, tu risques d’en faire beaucoup…

J’ai vu plein de recettes passer sur le net, je vous livre ici les proportions et ingrédients qui fonctionnent le mieux pour moi.

Comment on fait ?

Tu auras besoin de quelques ingrédients, 1/4 d’heure de ton temps, un zoli pot pour mettre ta mixture et ta bonne humeur !

Les ingrédients

  • 100g de SCS ou SCI (Sodium Coco Sulfate ou Sodium Coco Isethionate) : nom barbare pour désigner un tensioactif dérivé de l’huile de coco. En gros, c’est grâce à ça que ça lave et que ça mousse. Par contre, à manipuler avec précaution loin des enfants car ça peut irriter les yeux et le nez si on le secoue un peu fort par exemple.
  • 15cl de vinaigre blanc : pour son pouvoir anti calcaire. Préfère-le de préférence à 12° d’acidité pour plus d’efficacité
  • 10g de cristaux de soude : pour l’action dégraissante et purifiante
  • 10 gouttes d’huile essentielle de tea tree : pour ses propriétés antivirales, antifongiques et antibactériennes.

La recette

Dans un bain marie, tu mets à chauffer ton SCS ou SCI. Tu attends un peu, genre 5 minutes qu’il soit bien chaud. N’attends pas qu’il fonde, parce que tu risques d’attendre longtemps ! Une fois qu’il est chaud, tu le sors du feu et tu verses le vinaigre blanc. Mélanges bien. Tu dois obtenir une pâte homogène. Petit à petit, tu rajoutes les cristaux de soude en mélangeant bien. Avec tout ça, le mélange a dû refroidir, là tu peux ajouter ton huile essentielle. Tu tasses tout ça dans un joli pot et tu l’oublies au frigo pour quelques heures. Et voilà ! Ton cake vaisselle est terminé !

Et comme je suis super sympa, je t’ai même préparé une version imprimable (ou sauvegardable si on veut éviter le déchet papier… pas bête la guêpe 😉 ) !

Tu peux retrouver tous les basiques de la droguerie écologique ici !

Allez, n’hésites pas à me dire ce que tu penses de cette recette ! Ou est-ce que t’en as déjà essayé une autre ?