Blog Feed

Idées de menus

Depuis quelques temps déjà, je publie régulièrement mes menus de la semaine sur Insta, mais je n’ai jamais pensé à les publier ici. Et je suppose qu’on est tous pareils, à galérer à trouver des idées, changer un peu les habitudes, chercher des repas gourmands, mais en même temps sain,… Bref, on galère !

Du coup, je vais laisser cet article dans les articles à la une, en bas de la page d’accueil, comme ça, il sera facile à retrouver, chaque semaine, je rajouterai le menu.

Je vais essayer, pour que ça reste quand même lisible, de le diviser en fonction des saison. On mange au maximum local et de saison, on est flexitarien, donc tu pourras trouver des plats omni et d’autres végé, et même parfois certains plats végan ! Quand ce sont des recettes déjà testées et validées, trouvées sur le net, tu auras un lien menant au site d’origine et même si ça t’intéresse, je pourrais aussi partager quelques recettes de mon cru, comme les croquettes de chou-fleur, ou le brownie vegan ! miam !

Avril

Semaine du 12 au 18

  • Lundi : mac and cheese
  • Mardi : ragoût de légumes en sauce tomate
  • Mercredi : purée pommes de terre, panais et carottes
  • Jeudi : pâtes aux épinards, tomates confites et parmesan
  • Vendredi : oyakis (à retrouver sur le blog de châtaigne)
  • Samedi : boeuf bourguignon
  • Dimanche : riz aux pois chiches, épices et raisins secs

Semaine du 19 au 25

  • Lundi : curry de chou fleur et naans
  • Mardi : wok de légumes
  • Mercredi : pizza
  • Jeudi : salade composée
  • Vendredi : couscous
  • Samedi : Polenta aux champignons
  • Dimanche : Saucisson à cuire et légumes en cocotte

Semaine du 26 au 2 Mai

  • Lundi : Raviolis épinards ricotta
  • Mardi : pizza
  • Mercredi : risotto brocoli
  • Jeudi : Gyoza
  • Vendredi : Gratin de courges butternut
  • Samedi : Frites patates douces
  • Dimanche : Chakchouka aux épinards et pois chiches

Mai

Semaine du 3 au 9

  • Lundi : Soupe carotte courge lait de coco
  • Mardi : quinoa grillé et carottes rapées
  • Mercredi : gratin de courge butternut
  • Jeudi : lasagnes bolognaises
  • Vendredi : salade composée
  • Samedi : frites burger végé
  • Dimanche : cocotte légumes et lard fumé

Semaine du 17 au 23

  • Lundi : Poêlée pommes de terres nouvelles, haricots verts et radis
  • Mardi : gratin riz courgettes et farce
  • Mercredi : quiche aux poireaux
  • Jeudi : spaghetti bolognaises végé
  • Vendredi : salade composée
  • Samedi : frites burger
  • Dimanche : /

Juin

Semaine du 31 mai au 6 juin

  • Lundi : frites de patates douces / carottes rapées
  • Mardi : pates aux noix parmesan et petits pois
  • Mercredi : hachis canard patates douces
  • Jeudi : gratin courgettes quinoa
  • Vendredi : salade composée
  • Samedi : barbecue / salades
  • Dimanche : restes

Semaine du 21 au 27

  • Lundi : Clafoutis courgettes chorizo
  • Mardi : Pâtes à l’ail et au parmesan
  • Mercredi : Feuilleté pancetta fromage
  • Jeudi : Spaghetti bolognaise
  • Vendredi : Riz aux légumes d’été
  • Samedi : Quinoa grillé et salade de tomates
  • Dimanche : restes

Un maillot de bain éthique

« En Angleterre, c’est facile de savoir si l’été est enfin là : la pluie devient plus chaude. »

– Tim Harrod

Bonjour à toi ! Enfin, le beau temps est là, on va pouvoir dégainer le maillot de bain !

N’oublie pas de te protéger du soleil, t’as un super article qui t’explique tout comment faire ici.

Comme pour la mode, en général, les marques de maillot de bain utilisent des matériaux issus de la pétrochimie, les font fabriquer par des ouvriers sous payés dans des conditions déplorables, bref, ce n’est ni écologique, ni éthique. Pour plus d’info, tu peux aller voir par là.

Heureusement, il existe des alternatives eco-responsables. Des jolies marques engagées, utilisant des matériaux issus de l’upcycling.

Maline

Maline est une chouette marque, créée par Pauline, pour mettre en valeur les corps des femmes. Elle s’est tournée vers l’Econyl (une fibre issue du recyclage des déchets trouvés dans l’océan) et tous les produits sont fabriqués en Auvergne Rhône Alpes et le fabricant de tissu est basé dans le nord de l’Italie. On trouve des tailles du 34 au 48, les modèles sont taille humaine et non retouchées. Les maillots sont canons, simples, mais visiblement très confortables. Franchement, je pense craquer rapidement… Le prix est par contre égal à la qualité et n’est pas comparable à ce qu’on trouve en fast fashion…

Acqua bazaar

Des pièces colorées, joyeuses, fantaisies. Voilà les maillots de bain chez Acqua Bazaar. Une fabrication entièrement françaises, principalement dans le Sud de la France. Une partie seulement du tissu est issu de matières recyclées, dommage, car ces maillots de bain sont vraiment magnifiques ! Existe du XS au XL.

Isla de gracia

Les maillots de bain Isla de Gracia veulent apporter un peu d’Amérique latine dans le paysage français. Fabriqués en Econyl, au Portugal, ils se veulent joyeux et colorés. De très belles pièces, en matière recyclée. Par contre les tailles trouvées vont du S au L, dommage.

Posidonie

Posidonie est une super marque de maillots de bains conçus en France et fabriqués au Portugal. Les matériaux utilisés proviennent principalement des filets de pêches récupérés dans l’océan et leurs modèles sont faits pour être intemporels et adaptés à toutes les morphologies. Au niveau des tailles, ils restent dans le classique, allant du XS au XL.

Organic basic

On ne présente plus Organic basic, qui propose depuis plusieurs années, des vêtements éthiques et écolo. Leur collection re-swim est majoritairement issue de matières recyclées et fabriquée au Portugal. Les tailles vont du XS au XL.

Alors, tu te laisses tenter ?

Si tu connais d’autres marques, n’hésites pas, laisse un commentaire.

Des bijoux éthiques ?

« Si un plus grand nombre d’entre nous préférait la nourriture, la gaieté et les chansons aux entassements d’or, le monde serait plus rempli de joie. »

– J.R.R. Tolkien

La fête des mères approche et on serait tentés d’offrir un beau bijou à notre maman chérie. Ou à la saint Valentin, ou à Noël…. Ou juste par ce qu’on a envie de se faire plaisir ! Bref, là, c’est bientôt la fête des mères et je veux offrir un beau bijou à ma maman !

Mais, est-ce que tu t’es déjà demandé d’où provient l’or ou l’argent du bijou en question ? Souvent la réponse est non. Et très souvent, même ceux qui font ces bijoux ne le savent pas non plus. S’il y a bien une industrie particulièrement opaque, c’est bien la bijouterie ! Il est quasiment impossible de savoir d’où viennent les matières premières tant le métal que les pierres, dans quelles conditions ont-elles été récupérées,… Si on connait mieux maintenant l’histoire des « blood diamonds » (merci Leo !), on ne connait pas forcément l’impact écologique, mais aussi économique et sociétal de l’orpaillage. Je ne suis pas spécialiste du sujet, mais je vais essayer d’éclaircir un peu les choses et puis je te montrerai les alternatives écologiques et éthiques !

Déforestation, pollution et paupérisation : le trio gagnant !

Eh oui, pour chercher de l’or, il faut de la place. Donc on coupe des arbres. Beaucoup ! Sous l’effet de la flambée du cours de l’or ces dernières années, les exploitations aurifères ont poussées comme des champignons un peu partout en Chine, en Guyane, au Burkina Faso, ou encore en Australie, en Colombie, au Bénin ou au Congo. Si une partie sont « officielles » (même si très rarement aux normes), beaucoup sont complètement illégales.

En plus de l’abattage massif d’arbres, on peut ajouter la pollution au mercure, utilisé pour amalgamer les paillettes d’or et ensuite rejeté dans les cours d’eaux. Pour récupérer 1kg d’or, il faut 1.3kg de mercure dont 10% se retrouvent directement dans les cours d’eaux et 70% se vaporisent (car chauffés à très très haute température) et retombent dans les cours d’eau avec les eaux de pluie. Ce mercure empoisonne non seulement la faune et la flore locale, mais aussi, par extension, les populations indigènes. De nombreuses ONG tirent la sonnette d’alarme depuis plusieurs années, car en plus de détruire les forêts primaires et leurs magnifiques biodiversités, l’orpaillage devient un véritable problème de santé publique.

Ces sites d’orpaillage (légaux et illégaux) se révèlent aussi particulièrement rentables car ils vont employer les locaux (souvent les enfants) dans des conditions désastreuses et vont concourir au développement de filières de prostitutions et de trafic en tout genre.

Une fois fondu, plus rien ne distingue l’or « légal », de l’or « illégal » et il devient extrêmement difficile de le tracer. Par exemple, en Guyane, ce sont en moyenne 5 tonnes d’or qui sont produites légalement, mais 10 tonnes qui sont exportées. What the fuck, n’est-ce pas ? On estime que 95% de l’or, n’est, actuellement, pas traçable. Pire encore, selon un sondage, 82% des acteurs de la bijouterie ne connaissent pas l’origine de l’or qui passe entre leurs mains !

Mais, alors, comment qu’on fait ??

Les autres solutions

La réutilisation

Il est possible, en allant voir un artisan joaillier, de réutiliser de l’or que vous possédez déjà. bon, on est d’accord, c’est une solution qui nécessite d’avoir déjà de l’or à la base. Mais, ça permet de ne pas participer à ce pillage de ressource et cette destruction environnementale que représente l’orpaillage. Par exemple, pour notre mariage, mes beaux-parents nous ont offert de l’or (des bijoux de famille) et nous avons pu aller voir un artisan qui l’a fait fondre et à fait nos alliances avec. En plus d’être écologique, c’est un beau geste, permettant de garder des bijoux qui ont une valeur sentimentale, mais qui ne sont plus utilisés. De même, ma mère a pu refaire faire une bague qui avait appartenu à mon arrière grand-mère en faisant fondre un autre bijou. Je trouve que c’est une très belle façon de garder « vivants » des bijoux de famille.

Les artisans qui n’utilisent pas d’or mais proposent des bijoux qui claquent

Certains artisans proposent de magnifiques bijoux sans utiliser d’or. Et c’est aussi bien ! Voici ma petite sélection personnelle :

Mes petites fleurs d’Auvergne

Élodie habite à Clermont Ferrand et cueille des fleurs au gré de ses balades ou dans son jardins. après les avoir fait sécher, elle les magnifie dans des bijoux en laiton et résine. Chaque pièce est unique et faite à la main.

Filteplait

Marie est une créatrice Clermontoise qui propose des bijoux en laiton et cotons. Elle travaille en circuit court, tout est fait main, en petites séries,… tout est très poétique, j’adore !

Milenga Créations

De sublimes créations en bronze et argent recyclés, fabriquées à Poitiers. Tout est fait main, dans un univers très organique, brut,… pour un résultat époustouflant ! Et le site arrive bientôt !

Vous pouvez en trouver encore plein ! Par exemple : L’Atelier Haut Perché à Paris, Marie Dubois, Entre Ciel et Terre,…

L’or FairMined

« Fairmined est un label de certification qui atteste de la provenance d’or produit par des mines autonomes, responsables, artisanales et à petite échelle ». Il permet donc la traçabilité de l’or, de la mine jusqu’au bijoutier. Il garantie aussi des conditions de travail tels que le salaire égal pour hommes et femmes, un meilleur salaire, l’interdiction du travail des enfants, de meilleures conditions de travail, le droit de s’organiser en coopératives indépendantes… En plus de cela, il proscrit totalement l’usage du mercure et limite fortement l’usage du cyanure, pour un impact environnemental limité.

Voici quelques joailliers qui travaillent cet or : paulette à bicyclette, La bijouterie éthique,…

Tu connaissais, toi, l’impact de l’or ??

Fait maison : la chantilly de karité

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde.

– Oscar Wilde

Aujourd’hui je vous propose ma recette chouchou du moment, j’ai nommé : la chantilly de karité !

Je l’aime d’amour cette recette parce qu’elle a l’avantage d’être hyper simple pour un résultat top : je l’utilise en masque cheveux, en baume pour le corps, pour les fesses rouges de bébé, pour réparer les mains abimées par le gel hydroalcoolique…. Bref, t’auras compris, c’est multi-usage ! Alors pourquoi une chantilly et pas directement le beurre de karité ? Tout simplement parce que le beurre de karité, ce n’est pas toujours tip top simple d’utilisation : ça colle et c’est dur à étaler…

La recette

Ingrédients

Pour un pot de 100ml :

  • 40g de beurre de karité (45ml)
  • 55g d’huile de coco (59ml)
  • 11 gouttes de vitamine E
  • 3 gouttes de fragrance (facultatif)

Instruction

  • Nettoyez et stérilisez votre matériel et le contenant.
  • Fouetter au batteur le beurre et l’huile jusqu’à obtention d’une chantilly aérienne
  • Ajouter la vitamine E et la fragrance et remélanger
  • Transvaser dans le pot.

Tu peux retrouver la recette à télécharger juste en dessous :

Il se conserve sans problème pendant 6 mois au sec et à l’abri de la lumière. On peut aussi choisir de remplacer une partie de l’huile de coco par une autre huile, comme l’huile de noyau d’abricot, l’huile de chanvre ou l’huile de caméline. Mais attention à garder quand même de l’huile coco pour la consistance, autrement, on se retrouve avec quelque chose de trop liquide.

N’hésite pas à me dire si tu l’essaie ! Tu peux aussi me tagguer sur insta !

Les shampoings version écolo

Salut à tous ! Je vous souhaite une excellente nouvelle année ! En espérant reprendre une vie à peu près normale d’ici la fin 2021… Vous avez du le remarquer, le blog a bien changé ! Effectivement, un site tout nouveau, tout beau est venu se greffer au blog (qui a aussi fait peau neuve…) dans lequel je vous présente ma nouvelle activité professionnelle : accompagnatrice en transition écologique. Je suis super fière d’avoir pu mener mon projet à bien, même si pour l’instant, avec toutes les restrictions liées au COVID, je ne peux pas faire grand chose avec le grand public,… Bref, si ça vous intéresse, que vous êtes dans les environs de Lapalisse, Vichy, Roanne, venez faire un tour ! J’ai aussi lancé une campagne de financement participatif, si vous vous sentez d’humeur généreuse (on ne sait jamais,…) n’hésitez pas, c’est par là !

Bref, aujourd’hui, on parle shampoing solides !

L’état des lieux

Il se vend en moyenne 5 bouteilles de shampoing chaque seconde en France ! Soit 174 millions de bouteilles à l’année. Rien que chez nous… Ce qui fait autant de déchets qui finiront au mieux recyclés (tout en demandant une énorme quantité d’énergie), au pire au fin fond des océans, dans le ventre d’une baleine,… Si on omet l’impact néfaste pour la santé que représentent les produits capillaires traditionnels (silicones, perturbateurs endocriniens et autres joyeusetés,…), il faut reconnaitre c’est quand même dommage de continuer à produire autant de déchets quand de super solutions alternatives existent, non ?

Shampoings solides

C’est la version la plus connue. Au lieu d’avoir votre bouteille de shampoing classique, vous avez un produit sous la forme d’un pain de savon. Ça nécessite beaucoup moins d’eau à la fabrication, déjà, c’est aussi moins lourd à transporter, et ça ne nécessite pas d’emballage, si ce n’est un petit papier kraft pour indiquer les mentions légales.

De plus, ceux dont je vais parler aujour’hui, ont une composition irréprochable, bien plus saine et plus simple que ceux qu’on trouve dans les supermarchés…

Je fais ici une petite compilation de mes chouchous

Les savons de Joya

Ils ont plusieurs choix en fonction de votre type de cheveux, livrés dans un emballage compostable, fabriqués en France. On les a longtemps utilisés et on en a toujours été contents ! Ils ont aussi l’avantage d’être avec ou sans HE, donc les enfants peuvent aussi l’utiliser ! Parfait pour n’avoir qu’un seul shampoings pour toute la famille…

Prix : 7.7€

Naturayl

J’ai testée le shampoing au cacao et il a l’avantage de durer suuuuuper longtemps ! Il nous a fait p^lus de 6 mois. A 3 dessus, le prix est très vite rentabilisé ! Je ne suis pas repartie dessus car il ne convenait pas à mon mari, et je ne voulais pas avoir 40 produits différents dans la douche (on fait dans la simplicité on a dit !!), mais pour ma part, il me convenait très bien !

Prix : 8.5€

La karrigell des savons

Mon chouchou absolu ! il est vraiment super, je l’adore ! Fabriqué en Bretagne par une petite entreprise locale avec un max de matières premières locales. Il a aussi l’avantage de ne pas avoir de tensio-actifs, mais est fabriqué en saponification à froid avec un ajout de rhassoul. Ce qui le rend beaucoup moins irritant pour le cuir chevelu tout en étant meilleur pour la planète. Autre petit plus, qui n’a pas d’importance, mais qui me plait : il mousse vachement ! Il a tout bon quoi !

Prix : 6.5€

Shampoings poudre : le no-poo

Si le shampoing solide ne convient pas, on peut essayer les shampoings sous forme de poudre. Il en existe plusieurs, mais je vais ici parler des plus connus et simples d’utilisation

Le Rhassoul

Il s’agit d’une argile issue des roches volcaniques marocaines. Sans tensioactif ni savon, cette argile saponifère va avoir des propriétés absorbantes, nettoyantes, dégraissante et adoucissantes. Il suffira de la mélanger à un peu d’eau, de l’aloé véra ou même un peu de miel pour ses pouvoirs hydratants. On applique sur le cuir chevelu en massant doucement, on laisse poser tout ça dix minutes et on rince bien. Les cheveux sont propres, doux et légers. Un vrai bonheur !

Ma recette express

Mélanger 2 càs de rhassoul avec 2 càa d’aloé véra et 1càc de miel. Appliquer sur tout le cuir chevelu et descendre sur les longueurs. Patienter 10 minutes en écoutant une bonne musique puis rincer abondamment en massant bien. Voilà !

La farine de pois chiche

Eh oui, on ne va pas faire la cuisine, on parle bien shampoing ! La farine de pois chiche est riche en saponine, ce qui en fait un excellent produit nettoyant, mais elle va, en plus, favoriser la croissance des cheveux et réguler le sébum. Comme pour le rhassoul, on le mélange un de l’eau ou du l’aloe véra ou du miel (pour ma part, je fais un mélange des trois), on applique sur le cuir chevelu en massant bien, on laisse poser dix minutes et on rince bien. Résultat bluffant garanti !

Noël 2020 : des cadeaux de créateurs

« C’est Noël : Il est grand temps de rallumer les étoiles… »

– Guillaume Appolinaire

Depuis quelques années maintenant, pour les cadeaux de Noël, on privilégie tout ce qui est seconde main et cadeau expérience. Vue l’année qu’on vient de passer, tous nos cadeaux expériences sont tombés à l’eau… Des tickets pour le cirque du Soleil et un bon cadeau pour un resto mobile dans Lyon : le wagonbar… Bref, pour cette année, on a voulu changer un peu notre fusil d’épaules et par la même occasion, aider un peu les créateurs et artisans de notre région, plutôt que le gros mazone…
Donc, depuis dimanche dernier, sur Instagram, je partage avec vous, tous les jours, en story, un créateur ou artisan que j’aime beaucoup, une belle découverte que je veux mettre en avant. Ce sont tous des créateurs de la région Auvergne Rhône Alpes, parce que c’est ma région, et qu’elle le vaut bien ! Je vous met donc ici un article qui les regroupe tous :

Pivoine et Poésie

Pivoine et Poésie est une créatrice de bougies fleuries et parfumées, entièrement faites à la main à Lyon. Elle utilise la cire de colza, car produite en Europe et les contenants sont juste magnifiques ! Vous retrouvez vraiment la nature en bougie, c’est très beau et poétique…

Legend du mohair

Aurélie dirige une ferme dans l’Ain où elle élève des chèvres angora et des moutons mérinos. Avec Legend du mohair, elle propose des bérets, des châles, écharpes, qu’elle tisse avec la propre laine. Elle propose aussi des pelotes tissées à la main avec des teintures végétales !

Jus de carotte

Caroline travaille à Vichy et propose des illustrations pour enfants (et pour les grands enfants aussi !) pleines de poésie, de tendresse et d’humour ! Ses dessins sont joyeux et montre son amour de la nature, j’adore ! Jus de carotte, c’est aussi des carnet, des cartes ensemencées, des magnets,…

Home Distillers

En Haute-Loire, deux frères se prennent pour Al Capone et distillent un super whisky, mais aussi des liqueurs, du gin et même du rhum (bon,lui il vient d’un peu plus loin…) ! Home Distillers, c’est l’Amérique en Auvergne : la classe à Dallas !

CapiLAtelier

Camille est céramiste et potière à Thiers et crée des pièces uniques toutes en douceur. Capilatelier propose des porte-savon, des assiettes, des soliflores… J’ai envie de refaire toute ma cuisine avec ses pièces… Mais ça attendra !

Ça va Barber

Des produits concoctés à Lyon, pour toutes les barbes, avec des ingrédients simples et bio, dans une démarche zéro déchet, végan et lauréats de la mention Slow Cosmétique. Bref, ça va barber, c’est le futur cadeau de Noël de mon barbu de frère !

Yonocto

Chloé façonne chaque lunette à la main, en bois, dans le Puy de Dôme. Juste la classe quoi ! Yonocto propose des lunettes, mais aussi de magnifiques petites broches… Mes prochaines lunettes de soleil, je pense…

Vous pouvez aussi aller voir l’article de l’an dernier, où je vous donnais 20 idées de cadeaux responsables pour un Noël zéro Déchet !