Des bijoux éthiques ?

« Si un plus grand nombre d’entre nous préférait la nourriture, la gaieté et les chansons aux entassements d’or, le monde serait plus rempli de joie. »

– J.R.R. Tolkien

La fête des mères approche et on serait tentés d’offrir un beau bijou à notre maman chérie. Ou à la saint Valentin, ou à Noël…. Ou juste par ce qu’on a envie de se faire plaisir ! Bref, là, c’est bientôt la fête des mères et je veux offrir un beau bijou à ma maman !

Mais, est-ce que tu t’es déjà demandé d’où provient l’or ou l’argent du bijou en question ? Souvent la réponse est non. Et très souvent, même ceux qui font ces bijoux ne le savent pas non plus. S’il y a bien une industrie particulièrement opaque, c’est bien la bijouterie ! Il est quasiment impossible de savoir d’où viennent les matières premières tant le métal que les pierres, dans quelles conditions ont-elles été récupérées,… Si on connait mieux maintenant l’histoire des « blood diamonds » (merci Leo !), on ne connait pas forcément l’impact écologique, mais aussi économique et sociétal de l’orpaillage. Je ne suis pas spécialiste du sujet, mais je vais essayer d’éclaircir un peu les choses et puis je te montrerai les alternatives écologiques et éthiques !

Déforestation, pollution et paupérisation : le trio gagnant !

Eh oui, pour chercher de l’or, il faut de la place. Donc on coupe des arbres. Beaucoup ! Sous l’effet de la flambée du cours de l’or ces dernières années, les exploitations aurifères ont poussées comme des champignons un peu partout en Chine, en Guyane, au Burkina Faso, ou encore en Australie, en Colombie, au Bénin ou au Congo. Si une partie sont « officielles » (même si très rarement aux normes), beaucoup sont complètement illégales.

En plus de l’abattage massif d’arbres, on peut ajouter la pollution au mercure, utilisé pour amalgamer les paillettes d’or et ensuite rejeté dans les cours d’eaux. Pour récupérer 1kg d’or, il faut 1.3kg de mercure dont 10% se retrouvent directement dans les cours d’eaux et 70% se vaporisent (car chauffés à très très haute température) et retombent dans les cours d’eau avec les eaux de pluie. Ce mercure empoisonne non seulement la faune et la flore locale, mais aussi, par extension, les populations indigènes. De nombreuses ONG tirent la sonnette d’alarme depuis plusieurs années, car en plus de détruire les forêts primaires et leurs magnifiques biodiversités, l’orpaillage devient un véritable problème de santé publique.

Ces sites d’orpaillage (légaux et illégaux) se révèlent aussi particulièrement rentables car ils vont employer les locaux (souvent les enfants) dans des conditions désastreuses et vont concourir au développement de filières de prostitutions et de trafic en tout genre.

Une fois fondu, plus rien ne distingue l’or « légal », de l’or « illégal » et il devient extrêmement difficile de le tracer. Par exemple, en Guyane, ce sont en moyenne 5 tonnes d’or qui sont produites légalement, mais 10 tonnes qui sont exportées. What the fuck, n’est-ce pas ? On estime que 95% de l’or, n’est, actuellement, pas traçable. Pire encore, selon un sondage, 82% des acteurs de la bijouterie ne connaissent pas l’origine de l’or qui passe entre leurs mains !

Mais, alors, comment qu’on fait ??

Les autres solutions

La réutilisation

Il est possible, en allant voir un artisan joaillier, de réutiliser de l’or que vous possédez déjà. bon, on est d’accord, c’est une solution qui nécessite d’avoir déjà de l’or à la base. Mais, ça permet de ne pas participer à ce pillage de ressource et cette destruction environnementale que représente l’orpaillage. Par exemple, pour notre mariage, mes beaux-parents nous ont offert de l’or (des bijoux de famille) et nous avons pu aller voir un artisan qui l’a fait fondre et à fait nos alliances avec. En plus d’être écologique, c’est un beau geste, permettant de garder des bijoux qui ont une valeur sentimentale, mais qui ne sont plus utilisés. De même, ma mère a pu refaire faire une bague qui avait appartenu à mon arrière grand-mère en faisant fondre un autre bijou. Je trouve que c’est une très belle façon de garder « vivants » des bijoux de famille.

Les artisans qui n’utilisent pas d’or mais proposent des bijoux qui claquent

Certains artisans proposent de magnifiques bijoux sans utiliser d’or. Et c’est aussi bien ! Voici ma petite sélection personnelle :

Mes petites fleurs d’Auvergne

Élodie habite à Clermont Ferrand et cueille des fleurs au gré de ses balades ou dans son jardins. après les avoir fait sécher, elle les magnifie dans des bijoux en laiton et résine. Chaque pièce est unique et faite à la main.

Filteplait

Marie est une créatrice Clermontoise qui propose des bijoux en laiton et cotons. Elle travaille en circuit court, tout est fait main, en petites séries,… tout est très poétique, j’adore !

Milenga Créations

De sublimes créations en bronze et argent recyclés, fabriquées à Poitiers. Tout est fait main, dans un univers très organique, brut,… pour un résultat époustouflant ! Et le site arrive bientôt !

Vous pouvez en trouver encore plein ! Par exemple : L’Atelier Haut Perché à Paris, Marie Dubois, Entre Ciel et Terre,…

L’or FairMined

« Fairmined est un label de certification qui atteste de la provenance d’or produit par des mines autonomes, responsables, artisanales et à petite échelle ». Il permet donc la traçabilité de l’or, de la mine jusqu’au bijoutier. Il garantie aussi des conditions de travail tels que le salaire égal pour hommes et femmes, un meilleur salaire, l’interdiction du travail des enfants, de meilleures conditions de travail, le droit de s’organiser en coopératives indépendantes… En plus de cela, il proscrit totalement l’usage du mercure et limite fortement l’usage du cyanure, pour un impact environnemental limité.

Voici quelques joailliers qui travaillent cet or : paulette à bicyclette, La bijouterie éthique,…

Tu connaissais, toi, l’impact de l’or ??

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s